Itinéraire 7

MONTBLANC - GANDESA (185 km approx.)

Comtés : Conca de Barberà / Priorat / Ribera d’Ebre / Terra Alta

1. Montblanc

À voir :

L’itinéraire 7 commence dans la ville de Montblanc, capitale de la région de Conca de Barberà. Vous apprécierez les montagnes de Prades et le Parc Naturel de Montsant. Vous continuerez à visiter la région du Priorat et traverser la région de Ribera Ebre. Enfin, vous arriverez à la région de Terra Alta, des terres viticoles de grande qualité et de haute teneur en alcool!

Montblanc a environ 7 500 habitants. C’est l’une des villes médiévales les plus remarquables de Catalunya Nova. Il a un profil unique pour son enceinte murée (XIIe siècle) qui est un chef-d’œuvre de fortification militaire médiévale. Il est parfaitement préservé avec ses 34 tours. Avec quatre entrées ou bastions, correspondant aux quatre points cardinaux d’accès à l’enceinte médiévale fortifiée plus un cinquième portail pour l’utilisation de l’autorité civile. Bien sûr, il est préférable de se balader dans le centre historique et de s’arrêter à certains des nombreux monuments médiévaux de style civil, religieux ou militaire: le Palais Royal, le vieux pont, le moulin des cures et plusieurs splendides demeures et palais nobles, les bains publics, etc. L’église majestueuse et Basilique de Sta Maria la Major (XIVe siècle), l’ancienne église de Saint Marçal (XIVe siècle). Et un long etc. la rivière Francolí traverse la ville. Visitez le site web de l’hôtel de ville: www.montblanc.cat

Logement :

Masia del Cadet (L’Espluga de Francolí)***

2. Monastère de Poblet

À voir :

Lorsque vous quittez Montblanc, vous devez prendre la N 240 à Espluga de Francolí et prendre la T 700 qui vous emmènera au Monastère de Poblet, deuxième station de votre itinéraire.

Le Monastère cistercien de Santa Maria de Poblet est un livre d’histoire fait avec des pierres. Il a été fondé au XIIe siècle par Ramon Berenguer IV comte de Barcelone et roi d’Aragon sur la terre cédée au monastère de Fontfroide à Llenguadoc à cette fin. Les moines se consacrèrent à la vigne, à l’huile et à l’exploitation des immenses forêts des montagnes de Prades. Au cours des siècles, ils ont construit un ensemble monumental muré, un véritable musée de l’art de la construction de tous les styles et leur figure globale est très belle. Protégé par les rois de la Couronne d’Aragon et de Catalogne, il devint le mausolée de la dynastie catalane. Il est nécessaire de visiter tranquillement et de contempler les nombreuses pièces qui composent ce livre d’histoire fait de pierres: les différentes portes, le Palais du roi Martí, le cloître gothique avec un beau pavillon en pierre avec la source des ablutions, le chapitre chambre, l’église romane, la cave etc. Au début du XIXe siècle, elle subit de malheureux ravages et un pillage irréparable de pierres et de livres. Au cours du XXe siècle et grâce à l’initiative privée et publique, il a été réformé dans son intégralité et maintenant une fois de plus une vie monastique active, la splendeur architecturale et la projection spirituelle, sociale et touristique. Nous sommes fiers de dire que Poblet est un site du patrimoine mondial, déclaré par l’UNESCO. Visitez le site Web du monastère: www.poblet.cat

Logement :

Hostatgeria de Poblet (Vimbodí)

3. Prades

À voir :

À la fin de votre séjour au monastère de Poblet, vous prendrez la TV 7002 à Vimbodí, vous suivrez la TV 7004 en direction de Vilanova de Prades et il ya la TV 7005 jusqu’à la ville de Prades.

Forêt. Pendant le voyage, vous aurez traversé une bonne partie des montagnes de Prades qui sont une grande masse forestière qui couvre la plus grande partie du territoire, à l’exception de certains champs de culture céréalière et de noisettes. Surtout vous verrez des chênes de différents types, chênes, chênes kermès, pins et houx. Vous trouverez également des châtaignes qui produisent des couleurs variées et des taches jaunâtres quand l’automne arrive.

Prades. C’est un petit village, avec des rues étroites, ondulées et sinueuses typiques de l’architecture médiévale. La place couverte, l’église de Santa Maria la Major (XIIe siècle) avec la pierre rougeâtre, le château et le reste des murs sont les éléments les plus remarquables. Dans la place est la célèbre fontaine de la Renaissance de la pierre rougeâtre et la forme sphérique avec quatre fontaines qui indiquent les quatre points cardinaux. Il est devenu le symbole du village. Visitez le site de l’hôtel de ville: www.prades.cat

4. Siurana

À voir :

En prenant la T 701 vous quitterez le village de Prades jusqu’à vous arriviez à la C 242 qui vous emmènera à Cornudella de Montsant. Vous serez entré dans la région du Priorat. A votre droite, vous verrez la majestueuse Serra de Montsant qui est un parc naturel depuis 2002.

De Cornudella de Montsant vient une route de 8 km qui vous emmènera jusqu’à Siurana. Sur la route, vous verrez les ravins flanqués de murs de roches qui sont très appréciés par les grimpeurs de roche de partout dans le monde. Siurana est un village situé sous la pointe d’une montagne rocheuse qui était autrefois imprenable château sarrasin jusqu’au XIIe siècle. Il y a quelques vestiges importants et une belle église romane dans sa simplicité. Les maisons de la rue, de pierre, mènent à la proue de la montagne d’où vous pouvez admirer une vue totale et impressionnante de la chaîne de montagnes Montsant et une vue étendue de la région du Priorat. Au fond de la vallée se trouve la rivière Siurana qui forme un barrage. La visite à Siurana est inoubliable… et presque addictif !

Logement :

La Siuranella (Siurana) ***

5. Escaladei

À voir :

Siurana est une impasse donc vous reviendrez à Cornudella de Montsant prenant la même route et à Cornudella vous prendrez la TV 7021 en direction de Escaladei.

 

Escaladei était un monastère Chartreux fondé au XIIe siècle, gouverné par un prieur et d’où vient le nom de toute la région actuelle de Priorat. Historiquement, le nom de Priorat constituait les terres relevant de la compétence du Chartreux avant et qui étaient initialement les termes municipaux de six villages: Gratallops, Porrera, Vilella Alta, Torroja, Poboleda et Morera de Montsant en plus du massif du Montsant. Les moines du monastère Chartreux ont introduit la culture du vin et pendant des siècles les terres rugueuses du Priorat au pied de Montsant, ont produit une grande quantité de vin de forte teneur en alcool impressionnante. C’est parce que la géologie du Priorat est primaire formée par des ardoises de décomposition facile qui s’appelle pierre « Llicorella » ou ardoise. C’est l’un des facteurs, ainsi que les vents Mistral et le soleil estival intense, qui produisent les vins forts et substantiels du Priorat. Comme nous allons trouver l’ardoise tout au long de la route du Priorat, il est bon de le décrire avec les paroles inspirées de notre écrivain Josep Pla: «l’ardoise de Priorat ont beaucoup plus de couleur: à côté de la tonalité noire, d’une qualité de goudron brillant, apparaissent des tons rouilleux, rouillés et brillants, chauds et cela produit un mélange de sang dans le processus de coagulation « .

Il est essentiel de visiter le Chartreux de Scaladei, reconstruit en partie et faire le circuit à pied qui vous emmène à la Bonrepòs d’où nous aurons une vue parfaite sur le Montsant et la vallée.

Les ermitages du Montsant sont célèbres – seize au total – qui sont accessibles depuis plusieurs villages du Priorat. Si vous voulez faire une excursion à l’un de ces ermitages élevés, la récompense au sommet est assurée. Les vues des ravins, des collines, des vallées, des falaises, des amphithéâtres naturels et des forêts sont inoubliables.

 

Sur la route de Escaladei vous aurez passé le village de Morera de Montsant, fier, lumineux et entouré par le silence de la chaîne de montagnes Montsant sur son dos. C’est un point de départ populaire pour les excursions dans les sentiers du parc naturel de Montsant, bien balisés. Visitez le site web de l’hôtel de ville: www.morera.altanet.org

6. Porrera-Gratallops

À voir :

De Escaladei vous prendrez la T 702 à Poboleda jusqu’à ce que vous trouverez la route locale TP 7402 qui vous emmènera à Porrera et Gratallops en passant par Torroja del Priorat.

 

À ce stade, nous proposons de conduire patiemment le long de la route qui serpente de Porrera à Gratallops pour capturer le paysage du Priorat qui est une merveilleuse combinaison de rugueux, brisé, rocheux, campagne escarpée, mais transformée en une sorte de jardin d’oliviers, d’amandes arbres et surtout de vignobles sur toutes les surfaces géométriques imaginables: sur des terrasses ou sur des morceaux de terre dans les creux mais toujours en montée, raide grimper sur les pentes rocheuses (Llicorella ou ardoise) des montagnes. Au cours des saisons estivales et automnales, ce paysage rugueux devient une image fascinante de couleurs verdâtres ou jaunes, rougeâtres, au vinaigre selon la saison et le type d’espèces de chaque vignoble. Vous verrez également les innombrables murs de pierre sèche sur les pentes pour les transformer en terrasses plates, travail gigantesque de douzaines de générations d’agriculteurs. Si vous voulez faire une excursion de 15 minutes à l’ermitage de la Mare de Déu de la Consolació (XIIe-XVe siècles), vous pourrez admirer une belle combinaison de couleurs, de jardinage, de botanique et de géologie. Sur la visite, vous trouverez des caves bien conçues, pour faire une dégustation de vin et même passer la nuit entourée de vignobles.

 

Gratallops est un village qui avant le fléau de phylloxéra était l’un des villages les plus riches de la région. Il conserve encore l’aspect d’un grand village, avec de larges rues pavées et des maisons de maître de bonnes proportions, qui retiennent les vieux portails en pierre de l’arche. L’église de Sant Llorenç (XVIIe siècle) est le bâtiment le plus remarquable.

 

On peut dire la même chose du village de Porrera. Les horloges solaires abondantes du XIXe siècle sont un repère du village. Visitez les sites web  des hôtels de ville: www.porrera.org et www.gratallops.altanet.org

Logement :

Buil & Giné S.L. (Gratallops) Hotel i Celler**** www.builgine.com
Trossos del Priorat S.L. (Gratallops) Hotel i Celler****

7. Falset

À voir :

De Gratallops vous prendrez la T 710 à Falset, capitale de la région du Priorat, destination de cette étape de votre itinéraire.

Falset est la capitale administrative de Priorat. C’est la municipalité la plus peuplée de la région (2 838 habitants) avec un marché hebdomadaire très concordant. Comme toutes les villes de cet ancien pays, c’est une ville chargée d’histoire. Au XIIe siècle, il y avait déjà la résidence du château des comtes de Prades qui était, entre autres choses, le berceau de deux reines catalanes: Elionor de Prades, Reine de Chypre et de Jérusalem, et Margarida de Prades, reine d’Aragon et dernière Reine de la dynastie des Barcelone en tant qu’épouse du roi Martí l’Humà.

Nous vous conseillons une visite tranquille dans le Castell del Vi (Château de vin), situé dans le parc du vieux château du comté, qui est un centre d’information et d’exposition moderne et interactif de la région du Priorat et surtout de ses vins appréciés. Visitez le site web de l’hôtel de ville: www.falset.org

Logement :

Hotel-Hostal Sport (Falset)****
Hotel-Restaurant Lotus Priorat (Falset)***

8. Gandesa

À voir :

À Falset vous prendrez la N 420 en direction de Mora Ebre (5 000 habitants) capitale de la région de Ribera Ebre, traversé du Nord au sud par les méandres de la rivière Ebre. Ribera d’Ebre, comme son nom l’indique, est une large vallée dans laquelle tout tourne autour de l’immense ruisseau de la rivière: vergers, oliveraies, champs, forêts, villages et petits villages ainsi que toute leur agriculture et de l’industrie.

À Mora d’Ebre, vous pouvez monter le Castell de Móra, d’origine islamique, et apprécier les excellentes vues panoramiques sur la rivière et une bonne partie de la comarque avec le profil de la chaîne de montagnes Pàndols-Cavalls à l’Ouest. Vous pourrez ensuite vous rendre au village de Miravet sur la T 32. C’est un petit village de ruelles pleines d’histoire qui s’élève abruptement vers le haut de la rivière du côté rocheux de la montagne. Au sommet de la montagne se trouve le célèbre et colossal Château de Miravet d’origine Sarrasine, puis cédé à l’ordre des Templiers avec des constructions des IXe et XIIe siècles, largement reconstruites et ouvertes au public. Le château est stratégiquement situé en face d’un méandre spectaculaire qui forme presque un demi-cercle et domine et contrôle visuellement les plaines et le cours de la rivière.

Miravet conserve encore « El pas de la Barca » qui est une barge qui transporte les gens et certains véhicules d’un côté de la banque à l’autre de la rivière Ebre. C’est une ancienne façon de traverser la rivière sans un pont et à l’heure actuelle une attraction touristique, pittoresque et tout à fait pratique !

Si vous voulez connaître, cependant, la rivière Ebre de près, vous devez envisager la possibilité de faire « la route de canoë à travers l’Èbre, du passage du bateau à Miravet au village de Benifallet ». On dit que c’est la plus belle partie de la Ebre catalane. C’est une petite aventure à portée de la personne. De l’eau, et doucement transporté par le ruisseau et avec l’aide de notre aviron, nous allons voir des photos de grande beauté scénique (les forêts riveraines, des roches, des ravins, des îles de la rivière) et historique (châteaux, moulins et villages) et surtout vous vous sentirez l’émotion du passage de la rivière enfermée entre les montagnes de Cardó et les murs de la chaîne de montagnes Pàndols-Cavalls. Une expérience inoubliable !!

Une fois de retour à Miravet et récupéré de l’aventure, vous prendrez la T 324 et aller au village de Pinell de Brai, déjà entré dans la région de la Terra Alta. Vous y trouverez un joyau architectural digne d’une visite essentielle: la cave de la coopérative construite par l’architecte César Martinell en 1918 sous la Commission de plusieurs propriétaires de terres agricoles de vigne et d’olive.

Cette merveilleuse cave, avec un autre à Gandesa, a besoin d’une brève introduction :

La Terra Alta

Terra Alta était, comme de nombreuses régions de Catalogne, terre de vigne, d’oliviers et d’amandiers. Le fléau catastrophique de phylloxéra a dévasté et effacé le vignoble français dans la seconde moitié du XIXe siècle et s’est propagé sans relâche à travers la Catalogne en commençant par l’Empordà à la fin du XIXe siècle et le reste de la Catalogne au début du XXe siècle. Jusqu’à ce que la vigne soit de nouveau greffée sur un scion d’origine américaine (résistant à la phylloxéra), toute la vigne a souffert d’une crise sans précédent historique. Les campagnes se sont appauvries et les villages ruraux ont été dépeuplés. Cependant, tout le monde n’a pas quitté le terrain et ceux qui sont restés de bonne volonté ou par la force, grands, petits ou propriétaires loués, ont vu que la seule façon de survivre était d’unir les forces: la coopérative agricole est né qui a révolutionné la campagne et a lancé son modernisation. L’Union mène à la force. Ce fait social a commencé à dynamiser le terrain à nouveau, a augmenté l’estime de soi des agriculteurs et restauré la production. L’euphorie après la tempête, l’esprit entrepreneurial des coopératives et les styles qui prévalent dans l’architecture et l’ingénierie, ont donné lieu à des vignobles spectaculaires au milieu d’un paysage rustique et dans des villages modestes. En Terra Alta il y a deux caves coopératives de vin et d’huile, appelées par le poète catalan Angel Guimerá « Cathédrales du vin », de l’esthétique moderniste, mais de l’opération Noucentist, exemples d’une ingénierie agricole et industrielle avancée au service de l’amélioration de la productivité, de la rationalisation et de la qualité du vin et du pétrole dans la région. L’architecte de ces deux caves était César Martinell, disciple d’Antoni Gaudí, qui a poursuivi et réussi à unir l’utilité, l’économie et l’esthétique, en utilisant des matériaux simples (brique d’argile) et des solutions intelligentes (arches paraboliques, briques et céramiques d’embellissement).

Cela dit, s’il vous plaît venez personnellement visiter la Cave de Pinell de Brai et sans doute, vous la louerez à la fin !!

Dit això, entreu a visitar personalment el Celler de Pinell de Brai i us traureu el barret!

Horta de Sant Joan

De là, nous proposons de prendre la N 230b pour rejoindre la T 333 jusqu’à arriver au village de Horta de San Joan, après avoir traversé la montagne rocheuse de Pàndols. Cette petite ville (1 200 habitants), pleine d’histoire, rurale, essentiellement agricole et animale est située sur une colline d’où vous pouvez apprécier un paysage de céréales, d’oliviers, d’amandiers, de nombreux vignobles, forêts et comme un fond les masses élevées des Ports de Beseit. Le centre médiéval est attrayant: ruelles étroites, la place porche de l’église, l’hôtel de ville de la Renaissance et ainsi de suite. Une visite à ne pas manquer est l’une des constructions impressionnantes du Couvent de Sant Salvador (ou Mare de Déu dels Àngels) du XIIIe au XVIIe siècle au pied du rocher de Santa Bàrbara, à 2 km du village.

Horta de St. Joan est également connu pour l’empreinte du peintre Pablo Picasso. Le peintre a passé deux saisons de sa jeunesse ici et a écrit: «tout ce que je sais, je l’ai appris à Horta ». Il y a le centre Picasso de Horta en hommage à qui a immortalisé la ville.

La personnalité du village, le paysage, les vignobles de la Terra Alta, et étant une porte d’accès aux ports de la ville ont fait augmenter le volume du tourisme ces dernières années.

De Horta nous proposons de faire un peu d’exercice et de prendre la route verte de la Terra Alta en vélo de Arnes à Pinell de Brai (25 km) de pente douce descente suivant la route de ce qui était autrefois le chemin de fer de la vallée de zaim et qui a été de relier la municipalité de  Puebla de Híjar (Aragon) et la mer Méditerranée à Tortosa. Il était en service pendant environ 30 ans et finalement la ligne de chemin de fer a fermé en 1973. Il est maintenant permis avec un grand succès que Via Verda (sentier vert) pour le plaisir des randonneurs et des cyclistes. La traversée est mémorable, des ponts dans le style de films de Harry Potter, des tunnels, des forêts, des falaises et à mi-chemin il y a l’arrêt incontournable au détroit de Fontcalda avec le sanctuaire de Fontcalda. Les passerelles le long des rochers permettent d’accéder à de belles piscines du ruisseau. Zone de pique-nique et la natation sont disponibles. Vous pouvez aussi y arriver en voiture. L’endroit est d’une beauté extraordinaire.

Après notre aventure, vous pouvez aller au village de Bot (que vous aurez déjà vu sur votre itinéraire cyclable) de Horta de St. Joan sur la T 334. Là, vous pouvez visiter la coopérative de vin et d’huile pour être bien informé sur le vignoble de la Terra Alta (Garnatxa surtout) et l’effort extraordinaire qui a été fait et est fait pour obtenir des vins et des huiles de la plus haute qualité.

Enfin, vous irez à Gandesa, la capitale de la région, par la TV 3531. Là, vous visiterez l’autre Cathédrale de vin par Cèsar Martinell (coopérative agricole) et vous finirez l’itinéraire 7 accompagnant votre déjeuner ou dîner avec un bon vin de la Terra Alta, si vous ne pouvez pas défier la tentation!! Visitez les sites web des hôtels de ville : www.gandesa.cat  et www.hortadesantjoan.cat

Logement :

Can Josep (Bot)***
Les Capçades (Horta de Sant Joan)****

Télécharger l’itinéraire complet